Est ce que je saurais vivre dans une Tiny House?

Est-ce que vous savez ce qu’est une Tiny House? C’est une toute petite maison, de 9m2 à 40m2 au maximum, qui vous invite au voyage car mobile ou non, maison principale ou maison secondaire. Se pose la question de notre capacité au minimalisme et à la vie en proximité.

tiny

Le minimalisme:

Suite à la méthode KonMari j’ai beaucoup minimalisé mon intérieur et ma relation aux choses a changé. Je sais dire ce qui m’est nécessaire et ce qui ne l’est pas. Je crois que je saurais mettre dans un seul et unique sac mon nécessaire. Lorsque nous avons choisi notre maison, notre nid actuel que j’aime plus que tout, mon mari se questionnait sur sa taille. Elle fait 120m2, il s’inquiétait qu’elle soit petite pour 4, je m’inquiétais qu’elle soit trop grande pour tout le travail intérieur nécessaire chaque semaine, ménage, entretien, rangement. Si cela ne tenait qu’à moi, je réduirais la surface de notre maison des pièces suivantes: chambre d’amis occupée 3 fois par an et bureau. Nous ne travaillons jamais au bureau, nous travaillons dans le canapé avec nos pc portables, nous sommes les uns à côté des autres et nous partageons ces moments plutôt que de nous enfermer loin les uns des autres. Il y a quelques années mon mari, pour recevoir plus confortablement nos amis s’était mis en tête de réaliser au sous sol des chambres d’amis supplémentaires. J’ai dit non, cela m’arrive rarement. Créer 2 chambres supplémentaires vide 90% de l’année, une hérésie pour moi. A la place, j’y fait actuellement mes semis pour notre jardin, cela nous bénéficie 6 mois dans l’année. Je ne fais pas de courses de légumes grâce a cela durant cette période. Plus performant, non?

Je pense qu’une maison doit être adaptée à nos usages, donc il faut se poser les bonnes questions. Si nous recevions chaque semaine d’accord, mais l’idée de faire la poussière et de changer les draps chaque semaine dans une chambre vide, ça non (pour ceux qui ont suivi, je le fais déjà dans notre unique chambre d’amis, une suffit largement).

Faites un point sur vos objectifs de vie et vos envies puis faites le point sur les usages de votre maison, votre maison doit être en accord parfait avec vos valeurs et le temps que vous souhaitez y passer.

Ce qui pourrait me manquer dans une Tiny House, c’est une grande cuisine, car un de mes plaisirs est de cuisiner, mais je pense que dans une 40m2, cela doit pouvoir se faire.

ana-white-quartz-tiny-house-10.jpg.650x0_q70_crop-smart.jpg

La proximité:

On ne va pas se le cacher, une Tiny House c’est petit. Nous sommes 4 et parfois j’aime m’isoler pour dessiner, lire,… Je crois que c’est la proximité qui serait pour moi le plus dur. En plein hiver impossible d’aller dehors. Avec une petite fille, je crois qu’en Tiny House, on peut vite se taper sur les nerfs. Je crois que c’est génial pour un couple, mais avec des enfants je suis plus mitigée, sauf peut être pour des vacances… 😉

chambre.jpg

L’organisation intérieure:

Alors là, j’aime tout!!!! Lorsque vous vivez dans un petit espace, vous devez forcément être malin pour optimiser d’espace et là il y a des millions d’idées à prendre dans ce concept!!! Je regarde souvent des exemples de réalisations pour me nourrir d’idées, bien sur il faut être un peu bricoleur mais franchement la Tiny House, elle a tout bon!

tumblr_static_tumblr_static_bepmugy9o1csw0s0oocc8kgkw_640.jpg

Lorsque j’étais étudiante, j’avais un ami qui avait équipé un Volvo avec tout ce qu’il fallait pour y être bien (table pour déjeuner, bancs, lit double rabattable, douche , nous avons fait plusieurs voyages ensembles et il avait rivalisé d’ingéniosité. L’ancêtre de la Tiny House en fait!!!

Et vous, sauriez vous vivre dans une Tiny House?

Ménage de Printemps

Oui oui je suis un peu en avance, non non je ne suis pas une barrée… enfin, je ne crois pas…

Depuis 2 semaines, le soleil a pointé le bout de son nez, les températures se réchauffent, les rosiers bourgeonnent… bref… Ca sent le printemps. Je suis une vrai marmotte à -12°C, mais là j’ai fini mon hibernation et je suis toute excitée 😉

Et pour moi printemps rime avec Ménage de printemps. Nous avons une cheminée donc ce n’est pas du luxe et mon ménage hebdomadaire ne suffit pas.

Etage/Chambre du grand/Salle de bain-toilette/ Chambre de la petite/ Chambre des parents/ salon salle à manger cuisine, puis il faudra songer à reprendre les rotations a la déchetterie pour le garage. Cela va me prendre 4 samedis en tout, du plafond au sol, des interrupteurs aux vitres, sachant que ma routine hebdomadaire reste en place.

Pour ceux qui me découvrent la méthode Konmari est passée par moi donc je n’ai rien besoin de trier ranger… J’avoue, le ménage de printemps va bien plus vite!

Une petite vidéo qui me fait rire, et quand on parle ménage c’est pas du luxe!: https://www.youtube.com/watch?v=Z8mPBJ5ma_k

Un lien sur un précédent article sur le sujet: Organisation du ménage…

Hop hop hop on s’empare du sujet et on s’y met… En route. C’est tellement bon une maison toute propre!!!!

Quand on n’a pas le temps de cuisiner

Vous commencez à me connaître, je suis une adepte de l’organisation personnelle, je crée mes listes de repas, de courses, je cuisine. J’aime faire cela et donc je ne délègue pas cette tâche, cela me détend chaque soir de ma journée.

Mais il faut l’avouer, j’ai des wonder-amis qui gèrent leur vie d’une main de maître mais qui n’aiment pas cuisiner. Donc aujourd’hui je vais vous parler d’une aide à la cuisine.

Qui toque, cookangels, illico fresco et autres sites proposent de vous livrer pour une famille de 2, 4, 5 personnes, 4 ou 5 repas sous forme d’aliments à cuisiner avec un livret de cuisine. Les aliments sont issus de l’agriculture raisonnée ou bio. Tout est frais.

L’organisation est assez flexible car une fois inscrit vous pouvez noter sur un calendrier les semaines où vous ne souhaitez pas être livrés (semaine au ski par exemple).

Les recettes sont assez simples et prévues pour 30mn pas plus.

Les 5 repas pour 5 personnes sont à environ 5 euros, c’est assez raisonnable quand on n’aime pas cuisiner. Bien entendu, si vous cuisinez vous pourrez maîtriser encore mieux votre budget.

J’ai une amie qui y recoure toutes les semaines. Elle s’est surprise à ré-apprécier de cuisiner avec les recettes livrées et accessibles à tous, y compris à son petit mari quand il rentre en premier le soir. Certaines enseignes notent même ce qui peut être cuisiné avec un enfant.

Une belle idée pour ceux qui n’aiment pas cuisiner, n’ont pas le temps, pas les idées…

Bon dimanche

 

 

Préparer à l’avance des goûters pour les enfants.

La semaine, je ne prends aucun goûter avec ma fille. Elle emporte donc une petite boite avec son goûter pour l’école et son goûters pour chez tatie.

Il est facile de céder à la tentation des goûters industriels emballés individuellement. Je vous l’avoue, j’ai fait ça longtemps…. Mais il faut bien se rendre à l’évidence, ils sont bourrés de chimique et plein de sucre, huile de palme et compagnie. J’ai commencé par remplacer par des goûters bios. Et bien il a fallu un petit temps d’adaptation. Un palais habitué à de l’industriel trouve les gâteaux bio plus fades. C’est une question d’adaptation de quelques jours à quelques semaines selon l’âge du cobaye… Aujourd’hui ma fille trouve tout ce qui est industriel TROP tout!

Dans ma recherche constante d’une bonne alimentation pour ma famille il était évident qu’il fallait passer aux goûters maison…. Mais comment conjuguer des semaines bien chargées et la confection de goûters? Je ne suis pas Caroline Ingalls pour ceux qui s’en souviennent.

caroline21

J’ai donc trouvé 4 recettes de goûters que ma fille aime, une par semaine, pour tourner sur les goûts.

Objectif: cela doit pouvoir rester entier après avoir été secoué dans un sac…

  • Le gâteau des écoliers (j’en fait deux: un pour la famille et un pour les goûters extérieurs sinon ça ne marche pas, ce dernier dans des moules à financier…): http://www.marmiton.org/recettes/recette_cookies-maison_86989.aspx
  • Muffins aux pépites de chocolat: http://www.marmiton.org/recettes/recette_muffins-aux-pepites-de-chocolat_20636.aspx
  • Cookies aux pépites :http://www.marmiton.org/recettes/recette_cookies-maison_86989.aspx
  • Pour le dernier, je fais une recette de crêpes mais je remplis la moitié de la crêpière pour faire de petites crêpes. Ensuite il suffit de les tartiner de confiture diverses et de les rouler.
  • Pour les gâteaux je les conserve dans une boite et pour les cookies je garde quelques boules de pâtes au frigo pour une cuisson à mi semaine. Ces pates se conservent toutes très bien au congélateur donc je fais souvent double ration comme cela je gagne du temps les semaines où c’est plus chargé.

Pour le deuxième goûter de la journée, c’est compote de pomme avec un complément de fruits de saison. En ce moment j’alterne pomme-pomme, pomme-poire, pomme banane.

Pour transporter la compote j’ai testé plein de gourdes pratiques rechargeables, c’est celle ci qui sort du lot:

babypote.jpg

Pratique, lavable et pas sensible à la pression dans un sac…

Vous l’aurez compris je prends plutôt des ingrédients bios, mais ça c’est ma vision à moi et plutôt des ingrédients complets: sucre, farine, mais ça c’est à vous de choisir.

Cela permet aussi de faire moins de déchets, cela fait briller ma fibre écolo-zérodéchet.

Et pour les enfants qui ont du mal à sortir de l’industriel, voila un site fabuleux de recettes maison équivalent produits industriels: http://www.lasupersuperette.com/category/epicerie-sucree/http://www.lasupersuperette.com/category/epicerie-sucree/

Mais sachez le, vous ne serez pas à l’abris de commentaires…. Hier j’ai fait une merveilleuse brioche maison version super superette avec des pépites de chocolat. Après avoir mangé un bout, m’a fille m’a demandé si elle pouvait avoir une brioche aux pépites de chocolat, j’ai été surprise… « un autre bout? » « non maman… une brioche aux pépites de chocolat », « mais c’est une brioche au pépites!!! », « non maman, l’AUTRE…. celle qui est dans le placard ». J’ai enfin compris qu’elle voulait un pitch qui reste encore dans le placard…. Les enfants sont ingrats. Ne cédez pas….

Bonne pâtisserie les amis.

Organisation de la vaisselle…

Bon soyons clair, je déteste laver la vaisselle à la main (et repasser…) j’ai donc un lave vaisselle pour m’éviter cette corvée…

Sauf quand le lave vaisselle tombe en panne le 31 décembre….. ahhhhrrrggghhhhh….. Je sais, je sais, ceux d’entre vous qui font leur vaisselle à la main par manque de place pour un lave vaisselle ou par goût (si si je connais un exemple) vous allez me jeter des pierres…. Mais l’eau savonneuse grasse, vraiment c’est pas mon kiff.

Donc mon lave vaisselle est en panne, c’est un fait, le réparateur m’annonce un retour au 18 janvier, donc ce n’est pas juste de l’appoint, il va falloir tenir la distance.

Donc hier, je faisais ma vaisselle à la main et je me suis souvenue de ma belle maman (c’est elle qui fait la vaisselle par goût…). Elle a refusé consciencieusement, pendant 10 jours où nous étions 10 à table, tout aide, midi et soir, pour la vaisselle. Elle s’isole, met de la musique à la radio, c’est son moment à elle, au calme.

Ma belle mère est comme ma mère et elle m’a appris deux choses:

  • Ne jamais laisser de vaisselle sale dans le lavabo et avoir toujours un lavabo rutilent (elle a du écrire la méthode flylady….).
  • Ne jamais laisser sa cuisinière-gazinière sale et grasse.

Cela peut ressembler à un conseil de pochette surprise mais pour avoir suivi la méthode flylady plusieurs mois y, compris sur le groupe Facebook qui lui est consacrée pour les francophones, c’est un conseil puissant qui ouvre sur le fait d’avoir envie d’une cuisine propre.

Le grand avantage c’est que vous pouvez toujours recevoir sans inquiétude.

A méditer…

Vider ses placards

Peu importe la raison : fin de mois difficile, rotation des stocks, on a tous besoin de vider ses placards de denrées. Et quand je dis placards c’est plutôt placards, frigo et congélateurs….

C’est mon défi des 15 jours qui restent du mois de novembre.

La méthode est simple : une feuille de papier et être à proximité des 3 (placards/frigos/congélateurs). Chez moi, c’est dans un mouchoir de poche, un coin de ma cuisine.

Pour les créatives, il existe tout un tas de documents sur le net, jolis à afficher, pour y noter ses repas prévus de la semaine. Moi, je me fiche du support, une simple feuille A4 me suffit, mais pour le fixer au frigo, un coeur…

J’y note tous les jours du mois jusqu’à la fin novembre. Je laisse plus de place pour les jours où nous faisons 2 repas à la maison, car la plupart du temps personne ne déjeune à midi à la maison. Je fais mes salades comme dans l’article (lien), en stock il me faut donc des légumes crus et des céréales, j’en ai toujours.

Je note les jours où mon mari n’est pas là pour dîner (déplacement) et les jours où moi je ne suis pas là. Comme il ne sait pas trop cuisiner, j’ai toujours un stock de jambon en tranche, de légumes crus et de céréales précuites.

Une fois que c’est fait, je suis prête pour la planification.

J’ouvre le congélateur, car je commande toute ma viande dans une AMAP locale qui me livre de la viande, une tuerie (végétarien- végan s’abstenir de lire), sous vide qui file directement au congélateur en portion. Une fois décongelée elle reste hyper bonne, nous ne pouvons plus en manger en supermarché et franchement mon panier moyen alimentaire est descendu, alors qu’on pourrait croire le contraire. Bref !

Je place dans les menus tout ce qui me reste en stock au congélateur, poisson compris, dans les cases de repas + un légume chaud +une céréale +un légume cru. Pour moi qui suis flexitarienne, je ne mange pas la viande tous les soirs. Mais pour certaines je ne sais pas encore résister.

Ensuite, je note sur ma liste de course ce qui va me manquer : quelques légumes, des fruits, quelques laitages (je n’en consomme plus sauf un peu de fromage), de quoi faire des goûters pour ma fille.

Pour le reste des courses, ce que je vous conseille, c’est évidemment le drive, comme cela pas de tentation, de faire votre liste à l’avance avec ce qu’il manque et ce qu’il faudrait en plus. Puis la veille du drive de repasser en revue la liste pour retirer ce qui, vraiment, n’était qu’un coup de tête. Pour cette semaine, avec cette méthode, j’en ai eu pour 50€ de courses (nous sommes de grands mangeurs de fruits pour la petite histoire…) y compris papier toilette, essuie tout,….

J’ai réussi avec le congélateur à remplir 2 semaines de repas. Pas d’achat de viande, légumes cuits d’ici le 30. Je n’aurai qu’un petit appoint de frais semaine prochaine.

Je reproduis l’exercice tous les trimestres environ, comme cela pas de gâchis, des économies et une gestion des stocks optimisée.

Vous testez?

Lancez les invitations sans être débordé…

Je reçois demain..

Vous savez ce que j’aime dans le fait de recevoir? C’est de passer du temps avec les gens que j’invite: amis, famille ou personne à découvrir (vous connaissez le mari mais pas la femme ou inversement). Recevoir est un moment de partage, de découverte.

Donc, ce que je n’aime pas, c’est être toujours prise en cuisine. C’est d’ailleurs pour cette raison que ma cuisine est ouverte sur le séjour, comme cela je ne loupe jamais rien des dessins de ma filles, des échanges entre invités. La contrainte c’est que ma cuisine doit être toujours rangée, pas moyen de laisser des casseroles sales dans l’évier!

Pour ne pas être prise en cuisine trop longtemps j’ai une liste de repas qu’il reste à réchauffer et des gâteaux faisables à l’avance. Rien d’autre que du réchauffage.

Cela permet aussi de tout mettre au lave vaisselle la veille et d’avoir vidé le lave vaisselle pour le lendemain, prêt à accueillir les assiettes du jour (je déteste une fois le repas fini avoir 3 tonnes de vaisselle sale dans l’évier, pendant qu’on prend le thé/café, tout ce bric à brac est mieux caché dans le lave vaisselle; je le mets d’ailleurs en route dès qu’il est prêt, je gagne du temps sur le rangement…).

Pour demain cela sera : Parmentier de canard façon Lignac

Ici la recette pour vous faire baver un peu (c’est une tuerie, je n’ai que des commentaires positifs):

Ingrédients:

Pour 4 personnes :
– 2 cuisses de confit de canard (franchement moi j’en mets 4…)
Pour la purée :
– 2 échalotes
– 1 bouquet de ciboulette
– 1 kg de pomme de terre
– 10 cl d’huile d’olive
– sel
– poivre
La crème de parmesan :
– 50 cl de crème liquide
– 8 cuillères à soupe de parmesan râpé

Préparation:

Etape 1: Hacher finement les échalotes et la ciboulette.Faire cuire les pommes de terre entières dans de l’eau salée.

Etape 2: Égoutter et les peler. Les écraser avec une fourchette, ajouter la moitié de l’échalote et de la ciboulette, l’huile d’olive, bien mélanger.

Etape 3: Rectifier l’assaisonnement en sel et en poivre.Préchauffer le four à 200°C.

Etape 4: Bien égoutter le confit de canard et l’essuyer. Retirer tous les os et émietter finement la chair.

Etape 5: Frotter un plat à gratin avec un peu de graisse de canard, y étaler le canard haché mélangé avec le reste de ciboulette et d’échalote.

Etape 6: Recouvrir de purée et bien égaliser la surface.

Préparer la crème de parmesan : faire bouillir et réduire la crème avec le parmesan jusqu’à obtention d’une sauce onctueuse.

Etape 7: Verser cette crème sur le parmentier et faire gratiner 20 minutes au four.
Laisser reposer 5 minutes avant de servir.

Personnellement je rajoute aussi un peu de gruyère pour gratiner…

Et pour le dessert il y aura de la glace et un gâteau pépites de chocolat-banane.

Bon app!

J’ai lu: La Magie du Rangement Marie Kondo

La promesse du livre :

  • Ne plus connaître l’effet rebond en rangement de sa maison; c’est à dire après avoir rangé, le retour du bazar.
  • Le rangement cela s’apprend ! Ouf pour toutes celles qui se désespéraient !

Mon résumé :

Marie, au travers d’exemples de sa vie, explique pourquoi des intérieurs ponctuellement rangés peuvent se transformer en bazar quelques temps plus tard. Elle propose de commencer par désencombrer son intérieur pour trouver une place pour chaque chose gardée, afin de la remettre à sa place une fois utilisée. Elle propose de ranger par catégorie et non par zone de la maison. Elle détermine un ordre dans les catégories à désencombrer afin d’aller du plus facile au plus difficile. Elle nous apprend que ranger sa maison c’est ranger sa vie et se sentir mieux ensuite. Elle explique les freins au désencombrement : famille, amis,… Marie étant japonaise elle apporte dans ce livre la fraicheur de la culture japonaise : il faut parler aux objets, les respecter et les aimer.

Les chapitres :

  1. Pourquoi la maison ne reste pas rangée
  2. Commencez par jeter
  3. Comment ranger par catégorie
  4. Rangez pour vivre avec passion
  5. La magie du rangement va transformer votre vie de manière spectaculaire.

Mon passage préféré :

Sa conception du pliage des chaussettes, m’amuse :

kondo

Ce qu’il m’a apporté :

Entre autre : 20 sacs de 50l de don de vêtements, et de me séparer de 22 ciseaux à ongles (oui bon ok… jetez moi la première pierre… j’en ai gardé 2). Un an de désencombrement pour une maison toujours rangée. Une belle relation à mes objets, certes pas japonisante, mais je me pose toujours la question en achetant de nouvelles choses : est ce que cela me met en joie ? 50% des achats ne passent pas le test.

Là où je n’ai pas accroché :

Marie parle de jeter les objets. Je préfère les dons et c’est là que cela se corse. La France s’organise mais il reste beaucoup à faire pour trouver des solutions de dons ; Je n’en veux plus, mais ça pourrait te servir, je te le donne.

Je comprends la notion d’âme que Marie essaie de nous transmettre dans ce livre pour chaque objet, mais il est vrai que c’est éloigné de ma culture d’occidentale. Elle conseille, par exemple, de vider son sac à main entièrement le soir car il est rempli toute la journée, le pauvre… et d’éviter les piles de vêtements car cela les contraint sous tout ce poids. Je ne suis pas encore mure pour ce concept…

Est-ce que je vous le conseille ?

Evidemment, c’est MA bible du rangement. La seule qui ait fonctionné. Mais il faut jouer le jeu du désencombrement pour réussir. Ce livre a révolutionné ma façon de voir le rangement, cela peut être ludique facile et sans effet rebond. En remettant les choses à leur endroit, ma maison qui vit, avec un mari et deux enfants, est rangée en moins d’une demi heure, montre en main; et elle ne ressemble pas à un appartement temoin.

Pour compléter la méthode vous pouvez vous inscrire sur le site FB plein d’astuces et regarder toutes les techniques de pliage de Marie en vidéo.

Son prix:

6,95 euros en version de poche; un tout petit investissement pour de grands résultats!!!

Marie vient de sortir un second livre que je vous détaillerais quand je l’aurai fini. Bon week end élargi mes amis! Un week end propice au début du désencombrement.

Les achats en vrac…

Je suis en ce moment le blog de Jo : Zen and Healthy Jo (https://zenandhealthyjo.com), je vous conseille de la suivre si le sujet du blog vous intéresse car c’est un blog très intéressant sur la santé, le bien-être, des recettes, zen attitude et le développement personnel. Attendez !!! On est d’accord, vous finissez de me lire avant de vous précipiter, hein ?

Hier elle a posté un article sur le livre « une famille (presque) zéro déchet » lien. Je ne vous ai pas raconté toute ma vie, mais je suis passionnée de zéro déchet, de méthode Fly et Kon Marie, de développement personnel sous toutes ses formes, de gestion de budget, de la méthode Fitnext pour manger équilibré, de Miracle Morning. Et j’en oublie sans doute ! Bref ! Ce dernier me permet d’ailleurs de caser toutes mes lectures dans mon emploi du temps. C’est promis je vous en parlerai….

Bon ! revenons à nos moutons ! Dans ce livre, comme l’explique très bien Jo, il y a notamment une partie sur les achats en vrac. Et c’est sur ce sujet que je veux rebondir. Mon déclic est venu de deux choses :

  • De la lecture du livre de Béa Johnson « Zéro Déchet » (et ses multiples relectures) puis du livre « une famille (presque) zéro déchet » et de ma conscience écologiste, qui me vient, d’aussi loin que je m’en souvienne, de l’éducation de ma maman.
  • D’une période de fâcherie contre des mites alimentaires qui avaient squatté l’ensemble de mes stocks de céréales. Les voir « flotter » même mortes dans l’eau de mes pâtes avait le don de me rendre folle.

J’ai fait d’une pierre deux coups, j’ai tout mis sous bocal le Parfait. Vous aurez compris, je conserve quasi tout en bocal le Parfait. C’est une de mes madeleines de Proust lorsque ma maman faisait les bocaux stérilisés de légumes du jardin. Mais les autres types de bocaux marchent, je ne touche rien sur les ventes de ces bocaux….

J’ai fait des économies dû au vrac (vérifiez quand même le prix du vrac certains considèrent les écolos comme des bobos), de plus je suis passée au bio, je visualise mes stocks, c’est beau et en plus je peux faire des rotations, je m’explique :

Béa Johnson expliquait dans son livre que nous avons tendance à avoir beaucoup de céréales mais de ne manger que toujours les mêmes. Et pour moi c’était le cas. Pâtes ou Riz, Riz ou Pâtes et les autres céréales finissaient de sécher dans un coin de mon stockage à la merci de mes mites adorées. Béa a fait un choix radical, elle stock un type de céréales, elle finit le bocal et en achète un autre, comme cela les stocks tournent. Moi je fais un peu moins « ascète », je mets le bocal de céréales que j’utilise à l’arrière de mon stock et donc naturellement je suis plus enclin à prendre le bocal de devant.

Et depuis le bocal plus de mites qui flotouillent, elles sont parties déjeuner ailleurs….

Organisation du ménage…

C’est un sujet very important à mon sens car potentiellement très chronophage. Je parle du ménage au sens large et l’entretien de la maison, pas dans l’esprit « rangement ».

Les objectifs sont donc:

  • de pouvoir recevoir dans une maison propre
  • d’éviter la transmission des maladies (à cette période, je ne vous fais pas de dessins..)

Je ne suis pas une accroc du ménage, je suis raisonnable. Je n’accorde pas plus à cette tâche que le temps nécessaire pour répondre à ces deux objectifs.

J’ai découvert une technique il y a une bonne année, elle s’appelle flylady. Vous pourrez trouver un livre qui s’appelle « entretien avec mon évier », mais franchement je l’ai trouvé sans intérêt ( pas taper…) par rapport à ce qui existe de technique diffusée sur internet et le suivi d’un des nombreux groupes sur FB qui existent. Ce sont des techniques d’organisations très performantes de nettoyage. Elle est couplée avec du désencombrement mais c’est promis je ferai un post dédié à cela. Pour le désencombrement je suis fan de Marie Kondo et de ses deux livres. A suivre donc…

C’est très intéressant car le ménage n’est pas un sujet que l’on apprend de ses parents, donc c’est toujours bien de s’inspirer de techniques éprouvées.

Vous trouverez dans la méthode flylady des tâches de nettoyage à faire à des fréquences définies, par zone de la maison (la méthode est bien plus complète mais je résume volontairement, les plus intéressés lancez vous, c’est très intéressant).

L’objectif est de trouver la cadence de nettoyage qui vous convient. L’écueil est de se mettre trop de choses à faire, au delà de ses besoins et de se lasser de la méthode (c’est ce qui m’est arrivé la première fois).

Dans un tableau excel, j’ai planifié toutes mes tâches et je les ai affectées à un jour de la semaine (j’avoue avoir beaucoup consulté les listes des autres flyladies pour ne retenir que ce qui me convenait). Au début j’ai planifié sur toute la semaine puis ensuite du lundi au vendredi, ce qui me laisse plus de liberté le week end avec les miens. J’ai ensuite une deuxième liste de trucs fondamentaux à faire chaque semaine: la mission de la semaine: ex: ranger les papiers ça c’est 4 fois par an…, ranger son dressing semaine 40,…

Je vous propose de construire votre propre tableau et de chaque jour consulter le tableau et de faire les tâches au kilomètre sans réfléchir, ou sur de la musique punchy. Testez votre liste plusieurs semaines et supprimez des choses, ajoutez en jusqu’à ce qu’elle corresponde exactement au besoin de propreté de votre maison. Il faut arriver à l’optimum temps/performance.

Ah oui, et pour ceux qui se poseraient la question de pourquoi ce livre de flylady s’appelle « entretien avec mon évier », c’est parce que le premier petit pas de la flylady c’est de nettoyer son évier pour qu’il soit toujours propre. Non ce n’est pas une blague. J’ai aussi cru cela, mais avoir son évier toujours propre change votre vision de la propreté de votre maison, je suis sincère.

Ma belle maman (qui n’est pas une flylady, ou une qui s’ignore…) ne va pas se coucher sans nettoyer son évier, sa cuisinière, sa table à manger et sa table basse de salon. Longtemps je la regardais comme un ovni, mais maintenant je sais qu’elle a raison. Quand tu fais ça, tu peux recevoir les yeux fermés, tout autre bazar est pardonné.

Et pour ceux que je n’ai pas encore réussi à convaincre de se « re »-mettre au ménage, sachez que le ménage à la vertu de nous laisser le temps de l’introspection nécessaire au bien être intérieur. J’aurais pu choisir de la sous traiter à une femme de ménage mais c’est le moment roi pour réfléchir à ses objectifs, à savoir vers quoi on souhaite aller. Pendant le ménage vous êtes rarement dérangés (ils ont trop peur de se retrouver à devoir faire le ménage avec vous….). C’est le moment pour moi d’un vrai dialogue intérieur. Certaines de mes amies psychologues le conseillent à leurs patients pour ses vertus thérapeutiques.

Alors au travail, on planifie et on se met au boulot!