Cette semaine je suis allée en formation « management de projet ». J’ai compris que cette formation me serait aussi utile dans mon boulot que dans ma vie personnelle.
Qu’est ce que j’y ai appris?:
  • Pour mener à bien un projet il faut le découper en tâches plus petite. De quelle taille les tâches? Si 1/3 du projet constitue cette tâche il faut découper encore. Mais il n’est pas nécessaire de trop découper. Pour préparer une salade, il n’est pas nécessaire de noter: mettre 3 cuillères d’huile, 1 de vinaigre, sauf pour un enfant. Laver la salade, couper la salade, preparer la vinaigrette, tourner la salade suffiront largement…
  • Il faut évaluer le temps nécessaire pour faire ces tâches. Gardez en tête que nous sous-évaluons TOUJOURS la durée d’une tâche et d’autant plus si les tâches sont petites. Laisser des respirations dans votre projet ce sera utile.
  • Il faut définir les tâches qui conditionnent les suivantes: acheter de la viande avant de cuire la viande. Il ne s’agira pas de demander à quelqu’un de cuire la viande, si la personne qui devait l’acheter ne l’a pas encore fait! Et c’est aussi transposable au milieu professionnel!
  • Il faut définir qui fait chaque tâche en fonction de ses compétences, sa disponibilité, sa motivation… Lors des fêtes de famille, je demande à ma fille de 6 ans de mettre la table. Souvent, si elle regarde un dessin animé (ce qui m’arrange pendant le rush de la préparation du dîner…) il faudra que je la relance 7 fois pour qu’elle mette la table et sans doute que je la motive un peu: « tu pourras aussi décorer la table une fois que tu l’auras mise » ou  » tu pourras m’aider à préparer la vinaigrette une fois que tu l’auras mise ». Vous voyez? Ca marche aussi comme cela avec les collaborateurs hein?
  • Evaluer les risques: maladie, indisponibilité, démotivation: si je m’y prends mal avec ma fille elle me répond non et je suis bonne pour mettre la table moi même… c’était pas prévuuuuuuuuu prévu dans le planning… arghhhhhhh…. 15mn de retard…
  • La gestion de projet prend 15% du temps du projet. Ça aussi ça s’anticipe! Gardez vous du temps pour gérer le projet car c’est vous qui le pilotez, anticipez, réfléchissez, recaler et vérifiez que le projet ne glisse pas en termes de temps. Communiquez avec les autres, écoutez les bobos aux coeurs et à l’âme.

C’est votre job et cela que le projet soit professionnel ou personnel.

Publicités