Beaucoup de livres parlent du changement d’habitudes en 21 jours : 21 jours pour arrêter de fumer, pour être au top, pour arrêter de râler, pour arrêter de stresser, pour arrêter d’être débordée, pour arrêter de me juger….

21 jours vraiment ? Les scientifiques sont partagés, certains pensent que nous pouvons mettre en place une nouvelle habitude en 1 semaine, d’autres en 1 mois et demi… Ce n’est finalement qu’une question de temps, et un débat de scientifique qui nous importe peu. Chacun étant unique, il peut percevoir le moment où une nouvelle habitude a pris comme une jolie pousse de persil.

Depuis de nombreuses années, je fixais mes objectifs en début d’année (à nouvel an) et les mettais en route en simultané : aller à la salle de sport, perdre du poids, changer de job,… Certains objectifs se déroulaient parfaitement et certains ne prenaient pas. Rebelote en septembre pour la fin de l’année…. Chaque année certains objectifs passaient systématiquement à la trappe pendant que d’autres avançaient.

Je vous partage une nouvelle technique qui fonctionne du feu de dieu avec moi : se fixer un objectif et un seul, par mois ! C’est pas beaucoup ? Cela fait quand même 12 par an, et si les 12 restent ancrés c’est toujours mieux que 25 menés de front et oubliés un mois plus tard.

Je fais cela depuis novembre 2016, suite à un « november challenge » sur le site FB du « Miracle Morning pour les francophones », je m’étais lancée le « défis » (en rigolant) de ne pas manger de gâteaux du commerce, industriels et cracra, durant un mois. Je me suis piquée au jeu. Avant j’en grignotais tous les jours, après je n’en ai plus jamais mangé un. Forte de cette constatation, je me suis fixée un autre objectif : boire 1l d’eau entre les repas chaque jour, puis un autre : débuter la méditation 3 fois par semaine, puis un autre….. Chacune des habitudes a pris en moins d’un mois et ensuite je ne l’ai plus jamais perdue.

Je crois que le cerveau humain n’est pas fait pour faire du multitâche, même si, nous mesdames, nous nous revendiquons de cette veine-là. Je pense que nous pouvons faire sans y penser des tâches diverses sans importance et mécaniques. Mais pour les tâches importantes, il nous faut concentration et régularité, cela exclu de courir plusieurs lièvres en même temps, au risque de perdre le fil.

Pour suivre cet objectif mensuel plusieurs solutions de « goal-tracker » existent : les supports papiers où l’on grise chaque jour une case pour suivre son objectif ou des applications connues pour cela, la mienne est goalmap, elle me relance si j’oublie de faire quelque chose (…) et je peux valider comme sur un papier la réalisation de l’objectif, faire des statistiques, je reçois aussi quelques conseils en lien avec mon objectif….

Si l’objectif met moins d’un mois pour s’ancrer ? Eh bien je passe au suivant. Il suffit de préparer une liste d’objectifs tout prêt d’avance et ça franchement, ce n’est pas dur à trouver.

Cette méthode marche sur des choses très pragmatiques et très définies, il n’est pas possible d’avoir l’objectif suivant: « trouver un travail » il est trop général, mais il faut le remplacer par : répondre à une annonce d’emploi une fois par jour. « Ecrire un livre » est à remplacer par : écrire une page par jour. « Avoir une maison rangée » par : faire une session de rangement de 15mn chaque soir en rentrant du boulot et ainsi de suite….

C’est clair ? A vos listes et à vos trackers d’objectifs !!! Un éléphant cela se mange petit bout par petit bout….

Publicités